Les Aventuriers d'Azeroth Index du Forum Les Aventuriers d'Azeroth
Forum de guilde ouvert a tous et à toutes et les membres de la guilde
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

l'épopée de Muad'Dib
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Aventuriers d'Azeroth Index du Forum -> Les Aventuriers d'Azeroth -> Contes et légendes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Giltanthas


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2008
Messages: 60
Localisation: Actuellement ? Perdu...

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 10:44 (2008)    Sujet du message: l'épopée de Muad'Dib Répondre en citant

Je suis fan, c'est bon^^
_________________
Alors, vous prenez un Orc, vous prenez une épée, vous me la donnez et regardez...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Mai - 10:44 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Muad'Dib


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2008
Messages: 69
Localisation: Banlieue Sud

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 15:09 (2008)    Sujet du message: l'épopée de Muad'Dib Répondre en citant

« Salut Muad ! Es-tu prêt pour une mission suicide ? Si oui, rejoins-moi à Atreval. Pour Lordaeron, Azraelus »
Petit mot laconique d’Arza, mais je sens que ça va encore être chaud, insensé, et pour le moins bizarre. Donc, n’écoutant pas ma raison, j’y vais. Je ne suis encore jamais allé à Atreval, et le parcours est très chaud pour moi. J’ai réussi à éviter les barrages de la garde écarlate, préférant les loups et les araignées à ces guerriers redoutables. Nous sommes maintenant devant une tour où nous devons pénétrer, afin de faire un relevé de la ville d’Atreval. A deux, ce n’est pas facile, mais pas infaisable. Les combats sont âpres, mais notre mission s’accomplit sans trop de bobos.
« Ôte-moi d’un doute… ce n’est quand même pas pour ça que tu m’as fait venir ?
- Seigneur Muad’Dib… Ce n’était qu’une petite mise en bouche ! Simplement, ce petit exercice, n’a servi qu’à évacuer les vapeurs de bière de la veille. Le plus intéressant, c’est maintenant. »
Avec mille précautions, nous pénétrons dans Atreval. Trouver l’hôtel de ville n’est pas si aisé, et nous devons livrer quelques combats. Enfin, nous sommes à l’entrée.
« Et maintenant, on fait quoi ?
- On entre, on essaie d’aller vers la grande salle au fond… mais on va mourir !
- C’est nul… Je veux bien participer à une mission suicide, mais au moins il faut qu’on y trouve un intérêt quelconque.
-Fais-moi confiance… je ne suis pas si fou que j’en ai l’air.
-Permets-moi d’en douter, parfois. Alors, c’est dit : VIVE LA MORT ! »
Nous nous ruons dans l’hôtel de ville, c’est encore plus catastrophique que je l’imaginais. J’ai l’impression de me heurter à un mur d’assaillants. Au moins, le combat aura été court. Nos ombres courent côte-à-côte pour revenir vers nos corps.
« c’était la première étape, me chuchote Arza. Il faut bien choisir l’endroit où on va ressusciter.
-…
-Tu te placeras exactement où je te dis. »
Arza se dirige vers le fond de la grande salle et m’intime l’ordre de le rejoindre. Nous ressuscitons, rien ne se passe.
« Tu vois le libram ? c’est ce qu’il me faut. Alors, tu fonces sur les monstres, tu les attires dans l’autre pièce ; pendant ce temps, je prends le libram et je te rejoins.
- Encore une fois, on fait dans la finesse…
- Eh Oh ! On fait dans l’ef-fi-ca-ci-té !
- Bon, je veux bien… Mais c’est à charge de revanche, après, on ira régler son sort à Araj…
-Evidemment
-Alors, pour Lordaeron et le Rock’n Roll ! »
J’ai pris une grande inspiration, puis j’ai foncé sur les monstres. Arrivé dans l’autre pièce, j’ai lancé mon incantation de protection, et protégé par ma bulle, j’ai combattu le plus longtemps possible. En m’effondrant, j’ai eu le temps d’apercevoir Arzaraelus qui me rejoignait… et qui n’a pas tenu beaucoup plus longtemps que moi. Nous avons certainement, quand même, fait une ou deux victimes, mais on n’est jamais retournés là-bas pour le vérifier.
Si ce n’est pas de la tactique élaborée dans la dentelle… Ses aïeux de Lordaeron doivent se retourner dans leur tombe ! Mais ça a marché, alors respect Arza !
Le lendemain, à quatre paladins et un voleur, toujours les mêmes, nous tuons Araj, qui me rapporte un butin insensé, dont la clé de la Scholomance. Je sais que je dois y pénétrer pour – enfin – obtenir le droit de chevaucher cette monture épique dont je rêve depuis un certain temps. Mais j’aime bien les Maleterres, les goules, les cadavres en putréfaction, les morts-vivants ne me font pas peur. Je me suis habitué à leur odeur, au bruit mat et mou que font les chairs suintantes en se déchirant sous mon épée.
Mon épée… Il faut que j’en parle. Lors de ma première sortie à Zul’Farak, j’avais récupéré « Jang'thraze le Protecteur », arme déjà hors du commun. Combinée avec une seconde épée, elle permet de fabriquer « Sul'thraze la Flagellante », objet magnifique, qui finissait par hanter tellement mes rêves que même la bière ou le « tabac » de Grumf ne faisaient plus effet. Avec Morik, patient et protecteur, nous sommes retournés tous les deux à Zul’Farak… neuf fois ! Neuf fois de suite nous sommes allés provoquer Antu ‘sul. Neuf fois de suite, nous l’avons vaincu. Ce n’est qu’à la neuvième tentative que j’ai mis la main sur le bien que je convoitais. Parfois, être têtu comme une mule, ça rapporte.
Depuis, lorsque je déambule dans Hurlevent ou Forgefer et que je vois les petits jeunes fraîchement arrivés dans ce monde observer mon arme avec respect, je peux vous assurer que le roi n’est pas cousin !

… Plusieurs mois ont passé. J’ai vu des lieux improbables, depuis les profondeurs de l’enfer à Rochenoire, jusqu’au désert de Silithus, qui me rappelle étrangement Dune… J’ai appris l’entraide, les trahisons, les grandes douleurs, les petits plaisirs… J’ai traversé Kalimdor en long et en large, sauté en parachute depuis des montagnes, j’ai combattu dans le repaire des Hachetripes… Quand on me voit passer, on pourrait me prendre pour un vieux de la vieille, un baroudeur aguerri !
Et pourtant, au fond de moi, rien n’a changé… Je m’étonne toujours de ce monde, j’ai toujours au fond de moi mes questions existentielles. J’ai découvert qu’ici la mort n’existe pas, qu’elle n’est en général qu’une expérience. J’ai appris aussi à dialoguer avec mon créateur IRL, qui parfois me prend un peu la tête. Il m’a créé deux frères, ou deux cousins, ou deux prolongements de moi-même… qui paraît-il me ressemblent, mais que je ne croiserai jamais… curieux sens de la famille. Ça n’empêche pas mon créateur de me soutirer régulièrement des pièces d’or pour les aider. Est-ce que l’on m’a aidé, moi ? Lorsque je l’ai dit en râlant à mon créateur, il m’a répondu que c’était normal, que la position d’aîné est toujours un peu plus difficile. Alors, si c’est normal !
Bientôt, paraît-il, un autre monde va naître, que l’on nomme déjà l’Outre-Terre… Je n’ose imaginer ce qui m’attend là-bas.
Il y a deux mois, nous avons appris que le maître de notre guilde avait disparu… avec la banque, entre autres. Morik a décidé d’en créer une nouvelle. Elle s’appelle « Les aventuriers d’Azeroth ». Le nom me paraît aussi ringard que « Les Chasseurs de Dragons », mais je m’en moque un peu. Tous mes compagnons d’aventure sont là, Leyaa, Azaraelus, Dairen, Grumf, Voltabource, Naertul, Mirak, qui nous a rejoints, et d’autres qui peu à peu viennent grossir nos rangs.
Morik, a son tour, a décidé de quitter ce monde. Il était las. Par le plus grand des hasards, parce que je l’ai croisé ce jour-là, je me suis retrouvé chef de notre guilde. Enfin, chef… je n’en avais pas plus envie que ça. Nous avons un fonctionnement qui peut paraître bizarre, collégial, où les décisions sont prises en commun. Etant toujours aussi peu doué dans l’art de la guerre, Mirak et Arza sont chefs de guerre… ils s’en tirent beaucoup mieux que moi. Notre vie continue, ponctuée de coups d’éclats, de cuites et de fêtes monumentales, d’incursions dans les territoires de la Horde, de lieux jonchés de cadavres, de trésors…
Surtout, oui, surtout, la découverte de caractères, de sympathies, d’amitiés… et des moments de franche rigolade.
Voilà, il est temps de terminer cette épopée, ce parcours du combattant, qui a fait de moi, petit noob sans importance, un vieux noob sans beaucoup plus d’importance.
Merci à toi, lecteur, de m’avoir suivi, à bientôt, peut-être, pour les annales de la Guilde, et vive la bière, le rock’n roll et la mort… virtuelle !
_________________
To be or not to be. William Shakespeare
To be is to do. Emmanuel Kant
Do be doo be doo. Franck Sinatra


Revenir en haut
Malain


Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2008
Messages: 35
Localisation: France, Loire (42)

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 22:42 (2008)    Sujet du message: l'épopée de Muad'Dib Répondre en citant

Cette épopée est génialement racontée et pleine d'humour, merci de nous l'avoir fait partager Muad'dib Cool
_________________
~~~~~~~
~ Malain ~
~~~~~~~


Revenir en haut
draeneäh


Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2008
Messages: 20
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 11 Mai - 09:26 (2008)    Sujet du message: l'épopée de Muad'Dib Répondre en citant

*Draeneah s'incline* Chapeaux bas oh grand maître l'écriture!! Un vrai plaisir pour moi de t'accompagner à nouveau dans tes aventures, enfin, celles de Muad'dib!! BRAVO!

Revenir en haut
Grumf


Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 11
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 11 Mai - 10:34 (2008)    Sujet du message: l'épopée de Muad'Dib Répondre en citant

Oui il faut reconnaitre que c'est très bon Very Happy . Et puis, je pense qu'on est nombreux dans la guilde à être des noobs, alors ca nous parle d'autant plus.
Et bravo pour le style, c'est un vrai régal de te lire.
_________________
Grumf


Revenir en haut
Giltanthas


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2008
Messages: 60
Localisation: Actuellement ? Perdu...

MessagePosté le: Lun 12 Mai - 10:13 (2008)    Sujet du message: l'épopée de Muad'Dib Répondre en citant

Respect !!

Perso, moi qui écrit du Rp pour le fun, je trouve cela digne d'être dans le prochain recueil LD (avis au connaisseur de Donjons Et Dragons !)
_________________
Alors, vous prenez un Orc, vous prenez une épée, vous me la donnez et regardez...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:57 (2018)    Sujet du message: l'épopée de Muad'Dib

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Aventuriers d'Azeroth Index du Forum -> Les Aventuriers d'Azeroth -> Contes et légendes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com